Infolettre
Nouvelles
Nouvelles

Nouvelles

17 Février 2016
Un plan d'action durable pour protéger la forêt du Grand Coteau : la Ville adopte 33 actions concrètes

Le 9 février dernier, le conseil municipal adoptait avec grande fierté son Plan durable de protection et de mise en valeur de la forêt du Grand Coteau (PDPMV). Celui-ci a été développé au cours des deux dernières années par le Comité consultatif sur la gestion et la préservation de la forêt du Grand Coteau, composé de citoyens, d’employés municipaux, de la conseillère municipale Chantal Lehoux et de membres d’organismes régionaux, en collaboration avec des experts de la firme Horizon Multiressource. Cet outil nous permettra de mieux encadrer les usages de la forêt, tout en préservant son intégrité écologique et sa biodiversité.
Cliquez ici pour télécharger le plan d'action


Le Conseil a donc entériné les 33 actions proposées par le Comité, qui seront concrétisées sur une période de 10 ans. Quelles seront les premières étapes réalisées ? Parmi les 10 actions prioritaires identifiées pour les deux prochaines années, en voici quelques-unes : se doter d‘un plan de signalisation; sensibiliser les partenaires décisionnels régionaux (villes, MRC et OBNL) à l’importance de cet îlot de verdure dans les basses Laurentides et réaliser des corvées de nettoyage et d’arrachage de plantes nuisibles ou envahissantes. La Ville tient également à maintenir en place le Comité consultatif sur la gestion et la préservation de la forêt du Grand Coteau, puisque les préoccupations de ses membres, notamment des citoyens, alimentent notre réflexion et nous assurent de bien répondre aux besoins de la population.

Le PDPMV est la concrétisation de l’engagement pris par l’administration municipale pour garantir la protection de la forêt. Il répond au souhait exprimé par les citoyens (notamment lors du référendum de 2013 sur l’avenir de la forêt) de voir cet écosystème préservé pour les générations futures. « Notre plan d’action s’inscrit dans une longue tradition de développement durable à Lorraine. Préserver la forêt du Grand Coteau allait donc de soi, d’autant plus qu’il s’agit d’un écosystème unique dans la région. Nos espaces verts contribuent à l’unicité de la ville de Lorraine et à notre exceptionnelle qualité de vie », souligne le maire suppléant Jean Comtois.

Grâce aux interventions qui seront faites durant la prochaine décennie, nous protégerons la forêt des différentes pressions qui en menacent l’équilibre, notamment les changements climatiques, la colonisation du milieu par des espèces envahissantes et indésirables, le dépôt illicite de matières diverses et la prolifération de sentiers informels. La forêt du Grand Coteau continuera donc d’être un terrain de jeu privilégié pour les amateurs de plein air et de nature ainsi qu’un habitat sain pour de nombreuses espèces végétales et animales !